La Famille Saint-Jean à Rimont

Famille saint-Jean Rimont

La Communauté des frères fait partie de la Famille Saint-Jean dont toutes les branches sont représentées à Rimont. Dans ce petit village, se trouvent donc aussi les sœurs apostoliques, les sœurs contemplatives et des oblats laïcs. 

 

Les Sœurs Apostoliques de Saint-Jean à Rimont

"Notre ComIMG_9090munauté de Sœurs Apostoliques de Saint-Jean est née à Rimont en 1984 du désir de plusieurs jeunes filles de suivre le Christ dans une vie apostolique analogue à celle de nos frères. Notre maison-mère est maintenant à Semur-en-Brionnais (71).

Notre couvent de Rimont est composé d’une quinzaine de sœurs, pour la plupart en formation. Les études de théologie que nous suivons ici ont pour but de former nos intelligences et nos cœurs à mieux connaître et savourer la Parole de Dieu, et à pénétrer ses mystères. Elles doivent aussi nous permettre de pouvoir par la suite partager ce que nous aurons reçu à ceux auxquels nous serons envoyées.

Nous assumons les tâches matérielles que requiert la vie d’une communauté. Nos sœurs jardinières sont particulièrement fières du potager qui nous permet d’avoir des légumes frais pendant une bonne partie de l’année. Nous nous efforçons de vivre tous ces services dans une charité fraternelle toujours renouvelée, puisée au Cœur de Dieu. Car l’Essence-Ciel de notre vie est bien la prière : adoration, offices et Eucharistie quotidienne.

Nous aimons partager ce que nous vivons à tous ceux qui viennent à notre rencontre, pour un temps de ressourcement dans notre jolie petite hôtellerie ou lors d’activités que nous organisons, telles les Pause-Mamans, un jeudi par mois, ou la retraite des enfants, vers les mois d’avril-mai. Nous accueillons aussi les participants aux sessions de formation et retraites spirituelles organisées par nos frères, auxquels nous sommes heureuses de pouvoir apporter notre aide en ces occasions.

Les sœurs apostoliques de Rimont
Sœurs Apostoliques de Saint-Jean
Prieuré Saint-Joseph
Rimont - 71390 Fley
Tél 03 85 98 11 55 / Fax 03 85 98 18 52
sr.ap.rimont@stjean.com

 

Les Sœurs Contemplatives de Saint-Jean à Rimont

Au sein de la « Famille Saint-Jean », notre vocation de sœurs contemplatives est intégralement vouée à la contemplation : nous portons dans la prière silencieuse et liturgique nos Frères et Sœurs apôtres, l'Eglise et le monde.

Présentes depuis 2005 à Rimont, nous y sommes sur le lieu d’origine de notre Congrégation puisque c’est ici que nous avons été fondées le 8 décembre 1982 par le Père Philippe, avant que le noviciat ne soit transféré à Saint-Jodard (42).

IMG_8501

A Rimont, notre petite communauté de cinq à huit sœurs est installée à proximité de la maison de théologie des Frères et des Sœurs apostoliques. Notre première mission y est d'assurer une présence d’adoration pour porter dans la prière leurs années d’étude et de préparation au témoignage apostolique.

Notre quotidien est simple : une vie communautaire centrée sur la prière silencieuse, les offices et l’Eucharistie, l’étude (avant tout de la Parole de Dieu), un travail artisanal et des services, un accueil de ceux et celles que le Seigneur nous envoie. Nous bénéficions particulièrement des enseignements en théologie pour enraciner notre vie dans la Parole de Dieu et l’éclairer quotidiennement à sa lumière. Chaque samedi, nous entrons en « désert », jour de prière solitaire où chacune désire, à la suite de la Vierge Marie dans son mystère de Compassion, remettre le Christ au centre de sa vie.

Quand Dieu le voudra, nous pourrons lancer la deuxième phase de l’aménagement de notre couvent. Cela permettra à davantage de Sœurs de bénéficier de la formation proposée par les Frères.

 

Les sœurs contemplatives de Rimont
Sœurs Contemplatives de Saint-Jean

3, chemin des Crays
Rimont
71 390 FLEY
Tél. / fax : 03 85 49 29 24

 

Les Oblats de Saint-Jean à Rimont

L’esprit de la Communauté Saint-Jean peut être vécu par des chrétiens qui vivent dans le monde (époux et épouses, prêtres, célibataires, personnes ayant des responsabilités paroissiales, sociales, politiques). Ce sont les oblats séculiers.

Consacrés à Jésus et à Marie par leur baptême, ils veulent vivre de leur vocation baptismale plus profondément et tendre vers la sainteté. Auprès de saint Jean et à sa suite, ils apprennent à vivre avec Marie, dans le monde, une vie intérieure d’amitié avec le Christ. Par leur engagement, sans être religieux, ils font partie de la Famille Saint-Jean.

IMG_9359

Oblats et religieux n’ont pas la même vie : si la sainteté est commune, les moyens de se sanctifier sont différents. Les oblats vivent de cet esprit dans le monde selon la Règle de Vie des Oblats Séculiers de Saint-Jean.

L’oblat est rattaché à un prieuré de frères ou de sœurs, de préférence le plus proche. Le prieuré de Rimont compte une bonne quarantaine d’oblats.

Tout baptisé conscient du sens de sa vocation baptismale et du témoignage qu’il a à donner dans le monde, désirant vivre de l’esprit de la Famille Saint-Jean, peut postuler en vue de l’oblature séculière.

 

Témoignages d’oblats

Nous connaissions déjà la Famille Saint-Jean et participions régulièrement à la messe dominicale à Rimont, quand, vers les années 1995, lors d’une session des familles à Cotignac, nous avons (d’ailleurs sans nous concerter l’un l’autre) pensé à devenir oblats.

Alors, nous avons cheminé avec le prieuré de Rimont (le plus proche de notre domicile et de notre travail). Nous avons participé à de nombreuses sessions proposées par ce prieuré de formation : théologie, philo, retraites…

L’oblature, un 8 décembre, a concrétisé notre lien avec la Famille Saint-Jean et nous avons participé aux rencontres d’oblats (3 week-ends par an et un vendredi mensuel).

Puis, nous avons pu participer à une « fraternité d’oblats » : rencontres mensuelles d’un petit groupe d’oblats avec la grande découverte de la lectio divina et de ses richesses, dans un climat fraternel autour d’un repas partagé chez chacun à tour de rôle.

Grâce à un récent déménagement nous rapprochant de Rimont, nous profitons encore plus de la présence des frères (participation régulière à leurs offices et cours) et nous pouvons leur rendre service, à notre mesure.

Nous ne pouvons que rendre grâce de pouvoir chaque jour devenir un peu plus fils du Père des Cieux, fils de notre père saint Jean, amis des frères et des sœurs, amis des oblats, amis des proches de la Famille.

Par leur baptême - nous a rappelé il y a 50 ans le concile Vatican II - « les laïcs sont consacrés sacerdoce royal et nation sainte pour faire de toutes leurs actions des offrandes spirituelles ». Tenter de répondre en vérité à cet appel est le labeur de toute une vie et ne peut s’accomplir seul.

En devenant oblats de Saint-Jean, nous avons trouvé auprès des frères et sœurs - qui se sont placés depuis 40 ans sous la paternité du disciple bien-aimé - une famille spirituelle qui, école de prière, de recherche de la sagesse, de communion fraternelle et d’engagement apostolique, offre l’un de ces milieux vitaux dont nous avons besoin.

Cela vous dit ? Venez, et voyez.

Comment répondre à la grâce de l’oblature, depuis déjà 2001, en habitant à près de 300 km de son prieuré de rattachement ? Vivant en solitaire, lorsque je viens à Rimont, au moins une fois par trimestre, et que je parcours les rues en priant le chapelet, il m’arrive à chaque fois d’envier les gens qui y demeurent ; l’éloignement est une pénitence ! Heureusement, cette distance est atténuée par la communion spirituelle avec les frères et sœurs dans l’oraison, l’office des Laudes que je récite régulièrement, l’Eucharistie – quasi quotidienne – et la méditation du Rosaire au cours de laquelle je confie bien humblement à Marie tous les membres de la Communauté Saint-Jean. De plus, depuis quelques mois, nous avons la grâce d’avoir chaque jeudi dans ma paroisse un temps d’adoration après la messe.

Autre consolation : le Seigneur dans son infinie miséricorde m’a permis, l’année qui a précédé mon oblature, de venir habiter dans un lieu privilégié dédié à la Vierge Marie sous le vocable de Notre-Dame des Monts, un ancien couvent dominicain possédant une belle chapelle et ayant comme principal voisin sa Majesté le Mont-Blanc !

Deux ans après mon oblature, soutenu par cette communion avec les frères et sœurs dans la prière et le partage, afin de répondre à cet appel de la Règle de Vie des Oblats de Saint-Jean : « Ils coopèrent aussi avec [les frères et soeurs] aux œuvres d’évangélisation et de la miséricorde envers les plus pauvres », je suis devenu visiteur bénévole dans un centre de soins pour les personnes victime du cancer où sont pratiqués les « soins palliatifs ».