Une pause dans les cours?

"L’Église ne pourra pas vous faire riche, la seule chose qu’elle pourra vous donner ce sera du temps, profitez-en ", nous disait Mgr Carré, lors de sa venue de son diocèse de Montpellier, en cette fin d’octobre. Venu à l’occasion de la réunion des formateurs, cela correspondait également à un arrêt des cours pour les frères étudiants. Après l’arrivée en septembre, des frères de Saint Jodard ou de ceux qui revenaient de stage, et après deux mois intensif de théologie, cet arrêt des cours fut important.

Un peu de repos, mais au sens profond, par ce que le père Philippe nous a tant  enseigné: la recherche personnelle de la vérité (spécialement par la théologie ici à Rimont), les détentes, et les rencontres personnelles et fraternelles...

 

Ce temps fut particulièrement marqué par la « Toussaints », qui nous donne la saveur du temps de l'éternité à laquelle tout homme est invité ; et la commémoration des nos défunts, qui nous rappelle la fin du temps des humains. Donc bien des choses à célébrer pour nous arrêter et réfléchir.

Dans mon cas le temps a été arrêté par la rencontre personnelle des frères à Saint Jodard.  C’était une parfaite occasion d’utiliser ce temps : Pouvoir marcher, pouvoir parler tranquillement ; pouvoir célébrer ;  pouvoir recevoir la lumière, et la partager ;  pour  se savoir aime par tes frères ;  pour savoir que le choix des frères va au-delà de nos pays, et se rappeler qu’« un frère appuyé sur son frère est une forteresse ».

L’arrêt des cours, c’est bien un arrêt pour retrouver la vie fraternelle, la vie de recherche de la vérité, et la vie d’adoration, pour se recentrer sur notre vie de frères de Saint Jean.

Les commentaires sont fermés.