Cher frères et sœurs, amis lecteurs
A Rome, le 6 avril 2014 nous pouvions lire sur le bulletin d’information (Zenit.org)
Que : « Le pape François appelle à la solidarité pour endiguer un début d'épidémie de la fièvre hémorragique provoquée par le virus Ebola en Guinée-Conakry. Après l'angélus, le pape a en effet déclaré, ce dimanche 6 avril: "Prions aussi pour les victimes du virus Ebola qui s’est développé en Guinée et dans les pays limitrophes. Que le Seigneur soutienne les efforts pour combattre ce début d’épidémie et pour assurer les soins et l’assistance à tous ceux qui en ont besoin." »

Le 23 septembre 2014 (Zenit.org) notait encore :
Le pape François prie pour la fin de l'épidémie d'Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest, rendant hommage aux missionnaires et aux soignants qui se dédient aux malades :
« Je prie pour le repos des âmes de ceux qui sont morts dans cette épidémie, parmi lesquels des prêtres, des religieux, des religieuses et des soignants qui ont contracté cette terrible maladie en prenant soin de ceux qui souffrent », a-t-il déclaré.
Le pape a formulé le vœu que Dieu renforce les efforts des soignants et « qu'il mette un terme à cette tragédie ».

Après son appel à ne pas stigmatiser, marginaliser ou rejeter ceux qui heureusement revenant des centres d’isolement sont désormais immunisés contre le virus Ebola après des soins, et qui ont peut-être perdu des parents, une famille, ayant succombé à cette maladie, mais de les accueillir comme des frères, l'archevêque de Conakry, Mgr Vincent COULIBALY, vient de proposer une nouvelle série de prière à tous les fidèles.

Jusqu’à ce jour, malheureusement, malgré nos modestes prières et les efforts des uns et des autres sur le terrain l’épidémie progresse et fait de nouvelles victimes surtout en Guinée où les élèves et étudiants attendent impatiemment la fin de ce drame et la rentrée scolaire 2014- 2015. Ne nous décourageons pas. Ne baissons pas les bras.
Joignez-vous à nous, joignons-nous à cette prière du pape et de l’Église, à la pauvre prière de chacun de nos frères touché de près ou de loin. Joignons-nous à nos frères chrétiens en Guinée en Sierra Léone et au Liberia, à toute la population et à tous ceux qui œuvrent en faveur des victimes d’Ebola et de l’éradication de cette épidémie en Guinée et dans les pays voisins.
Supplions le père des miséricordes, et la Vierge Marie, Notre Dame de tous les peuples de veiller sur leurs enfants.
« En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous les plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » Mt 25, 40
Merci, vos frères de Rimont

Les commentaires sont fermés.