Silence 1« ... les frères respecteront le silence extérieur comme la plus grande marque d’amour fraternel ; de cette manière, ils s’aideront mutuellement à édifier le corps mystique.
Ce silence, dans le monde d’aujourd’hui, sera considéré comme la plus grande ascèse et surtout comme le grand témoignage de l’amour du Christ que chacun porte au plus intime de son cœur. » Règle de vie des frères de Saint-Jean N° 13

« Le silence est le gardien de la vie monastique. Il fait notre force » St. Bernard de Clervaux

      Le silence semble étrange au monde moderne mais comme la citation de St. Bernard le montre, il a toujours été gardien de la vie monastique. Il n’est pas une simple absence de parole, donc un manque, mais une écoute et un accueil. C'est donc d'abord un silence de l’amour qui veut entendre la voix du Seigneur qui parle dans le silence de notre cœur, et qui veut vivre dans la présence du Seigneur. C'est aussi un silence qui permet que la Parole de Dieu entendue dans la liturgie ou la Lectio Divina puisse résonner et être approfondie dans nos cœurs. Enfin, le silence nous permet encore d’être plus attentifs et réceptifs à nos frères, en les écoutant et les accueillant avec un cœur ouvert, disponible.

frère Benedict-Charbel

Les commentaires sont fermés.