Le chant “Magdalith”

Le père M-D Philippe, qui allait régulièrement à la Solitude pour prêcher, avait été frappé par le chant liturgique à cause de l'importance mise sur la ''parole''. Les sœurs de Sion avaient en effet demandé à Magdalith, une grande artiste juive en recherche de vérité et intéressée par le chant grégorien, de composer des mélodies qui soient belles, tout en mettant pleinement en valeur la Parole de Dieu; ce qu'elle fit magnifiquement à base des modes grégoriens, en y adaptant toutefois une écriture musicale classique et un certain rythme. C'est donc ce style de chant qu'a aussi choisi le père M-D Philippe pour la liturgie de la Communauté Saint-Jean naissante, fille de l'apôtre du ''Verbe'' de Dieu. Et du reste, beaucoup d'autres personnes reconnaissent la force de cette liturgie simple et dépouillée ne cherchant à conduire qu'à la présence de lumière et d'amour de ce ''Verbe'' de Divin; car en unissant nos voix dans la monodie qui caractérise généralement le chant Magdalith, nous voulons exprimer l'unique Appel de l’Église qui désire la venue de l’Époux.

Ecouter l'extrait: Le Seigneur a fait merveille...

Les commentaires sont fermés.