En s’inspirant de l’image biblique de « l’échelle sainte» (cf. Gn 28,12 et Jn 1,51), Guigues le Chartreux a recueilli l’héritage patristique et monastique sur la lectio divina et a synthétisé cette pédagogie divine en proposant quatre échelons qui permettent, à partir de l’accueil de la Parole, d’aboutir à la contemplation et de nourrir l’action: Lectio, Meditatio, Oratio, Contemplatio. La lectio divina conduit à l’action et au témoignage.

 

" La lectio divina constitue un véritable itinéraire spirituel par étapes. De la lectio, qui consiste à lire et relire un passage de l'Écriture Sainte en en recueillant les principaux éléments, on passe à la meditatio, qui est comme un temps d'arrêt intérieur, où l'âme se tourne vers Dieu en cherchant à comprendre ce que sa parole dit aujourd'hui pour la vie concrète. Vient ensuite l'oratio, qui nous permet de nous entretenir avec Dieu dans un dialogue direct, et qui nous conduit enfin à la contemplatio ; celle-ci nous aide à maintenir notre cœur attentif à la présence du Christ, dont la parole est une « lampe brillant dans l’obscurité, jusqu'à ce que paraisse le jour et que l'étoile du matin se lève dans nos cœurs » (2 P 1, 19). " Benoît XVI, le 22 juin 2006.

 

Un passage du livre du Deutéronome peut nous aider à découvrir l’essence de la lectio divina: « Écoute..que ces paroles que je te dicte aujourd'hui restent dans ton cœur ! Tu les répéteras à tes fils, tu les leur diras aussi bien assis dans ta maison que marchant sur la route, couché aussi bien que debout ; tu les attacheras à ta main comme un signe, sur ton front comme un bandeau ; tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes.  » Dt 6,6-9.

 

Lectio

La lectio est en premier lieu une lecture dans une attitude d’écoute attentive. «Écoute Israël... que ces paroles que je te dicte aujourd’hui restent dans ton cœur» Dt 6,4.6 « Écoute ma fille et sois attentive » ps44, 11. C'est l'écoute de la Parole de Dieu. Dieu nous parle à travers ces textes sacrés. La Parole de Dieu nous appelle à faire nôtre le regard de Dieu, c'est-à-dire à «voir» avec les « yeux de Dieu », à accueillir sa Parole dans la foi.

 

Meditatio

Cette attitude d'écoute, implique un processus de méditation et de conversion intérieure, de transformation de l'intelligence et du cœur. C'est une purification de notre regard et de notre agir, hélas, souvent troublés par le péché. Chemin de libération car la Parole de Dieu élève notre esprit et notre cœur à la dimension des disciples du Christ et d'enfants de Dieu.  « Si vous demeurez dans ma parole vous êtes vraiment mes disciples vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres »Jn 8, 31-32.

 

Oratio

Jésus frappe à la porte de notre cœur. Il désire dialoguer avec nous. « Je me tiens à la porte et je frappe » Ap 3, 20. Jésus est la Parole Vivante de Dieu qui, est éternellement en communion avec le Père. Il veut nous introduire dans cette communion d'amour avec le Père. "J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole». Jn17, 6-7.

 

Contemplatio

Ainsi du dialogue avec Jésus, nous nous disposons à la contemplation du Père et du Fils et du Saint Esprit. «Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé». Jn17, 8 « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous» Jn17, 21.

 

Action

Sa progression à laquelle nous habitue la lectio divina vécue régulièrement a une correspondance étroite avec la manière dont nous pourrons, ainsi que le recommande saint Pierre, « rendre témoignage de l’espérance qui est en nous ». La lectio divina nourrit donc notre manière d’être témoins de la Bonne Nouvelle. « Si nous marchons dans la lumière, comme lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus Christ son Fils nous purifie de tout péché » 1Jn 1, 7

fr.Juan de la Cruz

Les commentaires sont fermés.